//

Élection 2024 au Sénégal la violence politique s’est déjà installée, des arrestations et destruction de biens

1 min read
Élection 2024 au Sénégal la violence politique s'est déjà installée, des arrestations et destruction de biens.

Dans le cadre de la tension préélectorale, des scènes de violence, de pillage et de saccage ont éclaté vendredi soir dans une ville du centre-ouest du Sénégal. Les autorités avaient interdit un rassemblement autour de l’opposant Ousmane Sonko, candidat à la présidentielle de 2024.

Des heurts entre les partisans de M. Sonko et les forces de sécurité ont été signalés, suivis par des actes de pillage contre une station-service Total, un magasin Orange et un supermarché Senchan. Les autorités locales n’ont pas pu être jointes pour avoir leurs commentaires sur ces faits.

saccage station Total au sénegal

Ces incidents surviennent dans un climat de tension croissante à l’approche de la présidentielle de début 2024. Les autorités avaient interdit une réunion organisée par le parti de M. Sonko Pastef en raison d’un vice de forme dans la demande d’autorisation. Malgré cela, M. Sonko est allé dans la ville de Touba-Mbacké où ses sympathisants lui ont réservé un accueil chaleureux.

 

Le Sénégal autrefois modèle de démocratie apaisée en Afrique de l’Ouest, a connu en 2021 plusieurs jours de manifestations qui ont coûté la vie à plus d’une dizaine de personnes. La mise en cause de M. #Sonko dans une affaire de viols présumés avait contribué à déclencher les violences. Les enseignes françaises avaient été particulièrement touchées.

De nouvelles tensions sont redoutées le 16 février, jour où M. Sonko doit comparaître devant un tribunal à Dakar pour répondre de diffamation contre un ministre. Sa candidature à la présidentielle pourrait dépendre de l’issue de ce procès. M. Sonko dénonce une instrumentalisation de la justice à des fins politiques.

A 48 ans, M. Sonko est un fervent défenseur de la souveraineté, du panafricanisme et du social, critiquant les élites et la corruption. Il s’oppose à l’emprise économique et politique exercée, selon lui, par l’ancienne puissance coloniale française et les multinationales. Comme défenseur des valeurs religieuses et traditionnelles.

Sonko jouit d’une grande popularité auprès des jeunes du Sénégal et beaucoup de la jeunesse panafricaniste à travers le continent et sa diaspora.

Vendredi soir, les autorités sénégalaises ont décidé de suspendre une chaîne de télévision privée #Walf TV pendant sept jours pour avoir “couvert les manifestations de manière irresponsable et diffusé des images violentes accompagnées de propos dangereux.”  Cela ne laisse aucun doute que le pouvoir de #MackySall est derrière cette autre décision antidémocratique et est engagé contre l’opposant N°1 un véritable harcèlement à tous les niveaux. 

Suivez Diango Media sur Twitter 

Nous sommes aussi sur Instagram, Linkedin et Facebook 

Toute l’information en continu sur Diango Media

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Latest from Blog